Remonter Voix du sang NuageAnge Bird Lumière du vide Les ailes de la gravité Maiysha Guérir la guerre Traverse Fall in light Intervalle Insula Deserta Terre du ciel

Terre du ciel

 

                 Création 1993      solo, durée 33 minutes     

                (Cette pièce n'est plus au répertoire).

Il s'agit d'un voyage.
                                  Il s'agit d'une traversée.
                                                                          Il s'agit d'un passage.

                                                                                                                       Ingeborg Liptay

chorégraphie Ingeborg Liptay
musique Arvo Pärt   Tabula Rasa     
poésie Max Rouquette
danseuse Ingeborg Liptay
décors Fred André Holzer
costume Régina Maxwell
lumières Frédéric Dugied

                                   

« Une planète habitée,

…Un grand moment de danse magistrale.

 Imaginez une boule d’énergie, une petite planète grosse comme le poing d’un enfant. Un planète autonome,
qui gravite à un mètre ou deux de notre Terre en toute indépendance, selon une trajectoire dont
elle décide souverainement tantôt frôlant, tantôt fuyant le sol. Nommez plexus solaire, cette centrale thermique,
cette unité motrice.

D’elle partent de minces fils d’acier, des cordes à piano qui commandent par un jeu de tringlerie complexe et
implacable un corps émacié de Christ catalan, deux bras secs terminés par des mains de sculpteurs sur bois,
nobles et brutales, fendant l’air à petits oups d’herminette ou telles des ailes de gabian. Des jambes de héron,
des pieds de chemineau. Cet étrange système planétaire navigue inlassablement au sein de l’espace cubique
de la scène dont il explore toutes les directions, avec une conscience aiguë des forces qui l’organisent,
et de leur structure.

Chaque évolution du système selon ses diverses orbites s’accompagne de révolution de toutes ses parties
autour de son centre moteur, avec une continuité sans faille, qui garde en mémoire toutes les évolutions
antérieures. Ce prodige de concentration souveraine, d’aisance durement acquise et méditée, se nomme
Ingeborg Liptay. Elle enseigne la danse à Montpellier et la chorégraphie. Dans ses rares productions,
elle incarne les origines les plus fécondes de la danse contemporaine, qui prend sa racine chez
Marie Wigman, dont Ingeborg Liptay reçu l’enseignement par Karin Waehner, à la Scola Cantorum à Paris,
et par Kurt Jooss à l’Ecole d’Essen… »

                                                                        Le Rouzic, La Marseillaise le 22 juillet 1996

                                                                        Top


Remonter Voix du sang NuageAnge Bird Lumière du vide Les ailes de la gravité Maiysha Guérir la guerre Traverse Fall in light Intervalle Insula Deserta Terre du ciel
Contact électronique  MdlagSet  pour améliorer ce site Web.                                            Copyright © 2003 Compagnie Ingeborg Liptay                                                 Dernière modification :  05 décembre 2014